urbaniste
Publié le - 390 clics -

La Loire se met aux photovoltaïque

Produire du propre avec de la saleté, c’est enfin possible ! C’est dans le département de la Loire que le projet a vu le jour. Sur 14 hectares de terres polluées au PCB, les contribuables ont décidé de produire de l’énergie verte en y installant une centrale photovoltaïque. Ce projet a un double intérêt non négligeable. D’abord, celui de rentabiliser un terrain laissé à l’abandon, et ensuite, celui de produire de l’énergie photovoltaïque. Ainsi, des panneaux solaires y ont été installés pour l’intérêt général.

Une collaboration conclue entre la municipalité et Luxel

La pollution au PCB de ces 14 hectares de terrain, fait suite à un incendie. Le site ainsi, pollué n’a donc pas pu être réutilisé et a été laissé à l’abandon. Compte tenu de la grande superficie de ces terrains inexploitables, les responsables de la municipalité n’ont eu de cesse à rechercher une solution pour le réhabiliter. Dans le cadre de cette recherche de solutions de réhabilitation, ils ont fini par faire appel à Luxel, une entreprise sise à Montpellier. Cette dernière a donc avancé delle de l’installation d’une centrale photovoltaïque. Il a donc été décidé que l’Ecole des Mines située à Saint Etienne suivra les indicateurs des effets et des changements de l’état de contamination au PCB de cette zone. Il est aussi à noter qu’il est interdit de pénétrer dans ces terrains sauf peut-être pour y effectuer des travaux de suivi de ces paramètres précédemment cités.

La performance et la valeur de ces panneaux solaires

Tous ces unités photovoltaïques réunis produisent jusqu’à 9 MWc sur un terrain d’environ 14 hectares. On y dénombre précisément 36 864 panneaux solaires disposés sur 5,5 hectares. En tout, il s’avère que cette centrale permet à la municipalité de bénéficier de 11 GWh d’électricité écologiquement saine par an pour une vingtaine d’années. Ce qui est largement suffisant pour couvrir jusqu’au double des besoins totaux en électricité de la municipalité de Saint-Cyprien en plus de 7% de ceux de la communauté des communes.

La mise en œuvre de ce projet allant de sa conception à son exploitation en passant par son installation, n’a en tout et pour tout coûté que 15,5 millions d’euro à la municipalité de la Loire.

Les publications similaires de "Actualité"

  1. 18 Sept. 2016Investir en Ehpad, comment ça marche ?198 clics
  2. 25 Août 2016Les règles pour créer une résidence senior249 clics
  3. 24 Juil. 2016Rachat de crédit : Le questionnaire médical est-il imposé ?249 clics
  4. 1 Juin 2016Le marché immobilier au Pays Basque334 clics
  5. 28 Avril 2016Pourquoi acheter dans l'immobilier neuf?363 clics