urbaniste
Publié le - 675 clics -

Quelles sont les ressources employées pour les gros travaux de construction ?

La conduite des gros travaux de construction impose la prise en compte de tous les éléments intervenant dans la solidité et la stabilité du bâtiment comme les gros murs, les charpentes et les poteaux. Il est nécessaire de les compléter avec de seconds œuvres dans lesquels on retrouve divers autres éléments comme les cloisons, l’isolation et les revêtements. Un architecte doit être au début et à la fin de la réalisation des gros travaux pour éviter que la structure ne présente des défauts et qu’une reprise en sous-œuvre soit faite. C’est lui qui coordonne tout en choisissant les ressources indispensables à la réalisation du projet de construction.

Études en amont des gros œuvres

Avant de mettre en route de gros travaux de construction, des études sont faites en amont et doivent permettre de choisir les équipements travaux publics nécessaires au projet. La première est l’étude de faisabilité à partir de laquelle une esquisse est élaborée en tenant compte de plusieurs paramètres. De gros travaux peuvent être réalisés dans le cadre de la réhabilitation ou de la rénovation d’un bâtiment. Dans ce cas, l’architecte fait une étude de diagnostic technique et architectural.

Après ces premières études, l’architecte aborde l’avant-projet sommaire à partir duquel une description des différentes options de construction du projet est établie. Il passe ensuite à l’avant-projet définitif où des mises au point sont faites selon les options de construction du maître d’ouvrage. L’architecte veille à ce que des équipements de construction de qualité soient choisis comme des nacelles travaux publics performantes.

Au bout de toutes ces études, l’architecte élabore des plans détaillés des gros travaux à réaliser pour le projet de construction.

Les moyens techniques et financiers

Au moment de la mise en place de l’avant-projet définitif, l’architecte indique les différents matériaux nécessaires à la réalisation des gros travaux et situe sur toutes les prestations techniques. Les équipements travaux publics à intégrer au projet sont alors connus. Par exemple pour aller en hauteur sur le chantier, il faudra utiliser une nacelle élévatrice. Et comme il existe plusieurs nacelles travaux publics, l’architecte choisira celui qui convient parfaitement au projet. En cas de travaux souterrains, il peut être nécessaire d’utiliser des retourneurs de camion dont le choix incombe aussi à l’architecte.

Les moyens financiers nécessaires pour les gros travaux de construction sont précisés dans l’étude de faisabilité. Le coût total dépend de la taille du bâtiment, des équipements, de la complexité des travaux et des compétences à mobiliser.

Les publications similaires de "Génie urbain"

  1. 28 Août 2016Bien connaître les règles de l’urbanisme avant de construire une propriété213 clics
  2. 27 Avril 2016Construire une maison au Pays Basque287 clics
  3. 15 Fév. 2016Les lois en France qui aident les propriétaires341 clics
  4. 10 Sept. 2015La cabane dans les arbres, nouvelle mode de l'urbanisme879 clics
  5. 21 Juil. 2015Les différences architecturales et normes de construction entre les pays633 clics